Types de cérémonies japonaises du thé

La cérémonie japonaise du thé dépend beaucoup de l'évolution de l'année thé, étant un rituel hautement saisonnier. Il existe différents types de cérémonies réparties tout au long de l'année, selon la saison.

Types de cérémonies japonaises du thé

Il y a aussi des cérémonies qui dépendent de l'heure à laquelle elles ont lieu. Il existe également diverses philosophies concernant la cérémonie du thé selon l'école de la cérémonie japonaise du thé, de sorte que nous pouvons parler de nombreux types de rituels, chacun avec ses propres caractéristiques, outils et étapes spécifiques.

Cérémonie Hatsugama

Il s'agit de la première cérémonie de l'année qui a lieu en janvier. Le nom se traduit par "première bouilloire" et cette occasion représente le seul moment de l'année où l'enseignant de la cérémonie prépare du thé et un repas assorti pour ses élèves. Habituellement, l'enseignant ne fait que conseiller et guider les élèves, ce qui représente donc un événement unique dans l'année, tant pour les invités que pour l'hôte.

Cérémonie Akatsuki-no-chaji

Ce nom japonais se traduit par "cérémonie du thé de l'aube en hiver" et se tient généralement au petit matin, au début des hivers froids, pour profiter de l'aube dans le salon de thé. C'est une expérience étonnante si vous pouvez imaginer s'asseoir dans le salon de thé paisible et boire du thé pendant que la lumière du soleil pénètre lentement dans la pièce, offrant au spectateur une perspective unique sur les choses qu'il y trouve.

» Voir la sélection de thé japonais

Cérémonie de Yuuzari-no-chaji

Le nom se traduit par "cérémonie du thé en début de soirée" et se déroule pendant les mois les plus chauds. Cette fois, l'interprète de la cérémonie fait l'expérience du coucher du soleil, passant de la lumière du jour à la lumière floue et romantique des bougies. Les Japonais pensent que cette cérémonie vous rapproche des gens que vous partagez votre thé à ce moment-là, étant un rituel hautement spirituel.

Cérémonie de Kuchikiri-no-chaji

Il s'agit d'une cérémonie du thé qui célèbre le bris du sceau sur un pot de thé neuf et qui a lieu en novembre. Les feuilles de thé sont généralement récoltées au printemps et sont stockées dans un pot qui est conservé dans un endroit frais, il peut s'agir de la cave, par exemple. Traditionnellement, ce pot à feuilles de thé était stocké dans le sol sur une marque placée dans les montagnes, pour le garder au frais, bien sûr. Lorsque la saison froide commence au début du mois de novembre, le sceau du pot est brisé et le nouveau thé est utilisé pour la première fois pour célébrer l'entrée dans une nouvelle saison. Habituellement, cette cérémonie du thé est accompagnée d'un repas.

Cérémonie de Yobanashi

C'est une cérémonie du thé en soirée d'hiver et elle célèbre la longue nuit d'hiver. L'atmosphère est intense et aucune lumière électrique ou moderne n'est utilisée, le salon de thé étant éclairé avec des bougies.